vendredi, 28 novembre 2014

Pollution aux plastiques en Méditerranée

La goélette Tara est arrivée à Lorient, son port d'attache. L’objectif de l’expédition Tara Méditerranée était de récolter des échantillons avec des filets spéciaux, au large, mais aussi près des côtes, au niveau des embouchures des rivières. Les plastiques ainsi récupérés seront ensuite analysés, pour des résultats attendus au printemps 2015. Avant même la publication des résultats, Tara expéditions parle déjà de constats « édifiants ». D’après deux chercheurs au CNRS, « des fragments de plastique ont été trouvés à chaque relevé de filet et cela de l’ouest à l’est de la Méditerranée. Avec une concentration de plastique plus importante observée devant les grandes villes mais également avec des concentrations non négligeables en haute mer ».

méditerranée,plastique,plancton,pollution,environnement,alimentation,expédition,tara,cnrs


Parce qu’il s’agit d’une mer quasiment fermée et très touristique, la mer Méditerranée présente un risque de pollution aux plastiques important. On sait que ces minuscules fragments de matières plastiques sont ingérés par les petits animaux du plancton (les larves de poissons, de crustacés et de mollusques par exemple) et qu'ils s'accumulent ensuite dans la chaîne alimentaire.

jeudi, 27 novembre 2014

La nouvelle phase de la mission de Rosetta

Après avoir dédié l'essentiel de ses ressources au robot Philae, la sonde Rosetta de l'Agence spatiale européenne entre dans une nouvelle phase de sa mission autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Les onze instruments qu'elle a embarqués entrent maintenant en action.

espace,astronomie,sciences,univers,agence spatiale,comètes


Pour débuter son programme scientifique post-atterrissage, dans un premier temps, la sonde va rester positionnée entre 20 et 30 km d’altitude en fonction de l’activité de la comète. Plus cette activité va augmenter, se traduisant par des éjections grandissantes de gaz et de matière, et plus la sonde devra s’éloigner pour éviter d’être endommagée. Elle risque donc de ne plus être gravitationnellement liée à la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, ce qui en soi n’est pas un problème. Cette situation pourrait conduire la sonde à faire des déplacements lents sur le fond du ciel à quelque 45 km d’altitude. Malgré les risques, des mesures en rase-mottes, menées à seulement 8 km de la surface de la comète, sont prévues pour capter des images en haute résolution mais pas tout de suite.
Au réveil de Philae, Rosetta communiquera avec le robot et relayera ses données vers la Terre

Source : futura-sciences.com

mercredi, 26 novembre 2014

Where is Rosetta ?

Une vidéo pour mieux comprendre le trajet suivi par la sonde Rosetta depuis son départ :

espace,sciences,vidéo,astronomie


Après un périple de 10 ans, la sonde européenne Rosetta a rejoint la comète Tchourioumov-Guérassimenko, devenant le premier engin spatial à réussir cet extraordinaire rendez-vous.
Pour se placer sur une orbite identique à celle de la comète, la sonde spatiale a recours à quatre reprises à l'assistance gravitationnelle de la Terre et de Mars. Durant son périple, la sonde spatiale survole les astéroïdes Šteins en 2008 et Lutetia le 10 juillet 2010, dont l'étude constitue un objectif scientifique secondaire de la mission. Rosetta est alors mise en sommeil pendant 31 mois afin de réduire la consommation d'énergie durant la phase de sa trajectoire où elle se trouve la plus éloignée du Soleil. La sonde spatiale est réactivée en janvier 2014 puis se place sur une orbite identique à celle de la comète à moins de 100 kilomètres de celle-ci. Le 6 août 2014 la sonde spatiale a débuté les manœuvres qui l'ont à son orbite finale autour de Tchourioumov-Guérassimenko. La fin de sa mission est prévue en décembre 2015.

Source : sci.esa.int

lundi, 24 novembre 2014

Témoin d'un PAN ?

Le GEIPAN, Groupe d’Études et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés (PAN) fait partie intégrante des missions du Centre National d'Études Spatiales (CNES). Le GEIPAN a pour missions : la collecte des témoignages d’observations de PAN sur le territoire français, l’analyse des témoignages pour tenter d’expliquer les phénomènes observés (enquêtes), l’archivage des témoignages, l'un des objectifs importants de cet archivage étant de permettre l'étude ultérieure éventuelle par la communauté scientifique des observations restées inexpliquées, l’information et la communication vers le public.

sciences,cnes,espace,informationion


Le GEIPAN a engagé dès 2007 la mise en ligne de l'ensemble de ses archives et met les informations qu’il rassemble à la disposition de la communauté scientifique et du grand public.

Un PAN à signaler : Qu'ai-je vu ?

samedi, 22 novembre 2014

Le projet Loon, des ballons pour connecter le monde

Le projet Loon de Google doit permettre de relier ensemble tous les habitants de la planète via Internet en utilisant un réseau de ballons relais. Le CNES, fort de son expertise en matière de ballons, s'intéresse de près à cette ambitieuse technologie.


Bicentenaire, le ballon occupe encore aujourd’hui une place unique parmi les outils modernes de la recherche scientifique. Lui seul peut évoluer durablement dans les différentes couches de l’atmosphère, régions inaccessibles aux satellites. La communauté scientifique française, européenne et internationale s'est mobilisée pour soutenir cette activité. Ce soutien constant est une reconnaissance de la qualité des moyens ballons , des équipes qui les développent et les mettent en œuvre au service des grandes questions scientifiques de notre époque.

Source : cnes.fr

vendredi, 21 novembre 2014

Les anchois de Collioure, une longue histoire

Les anchois de Collioure sont une longue histoire pour la famille Roque. En 1870, Alphonse Roque s'établit à Collioure comme tonnelier-saleur. En 1922, son fils Léon Roque fonde l'entreprise familiale puis, en 1969, créé la société Roque pour ses enfants, Renée et Guy. Aujourd'hui, toujours situés à Collioure, Guy Roque et ses enfants ont perpétué la tradition avec un savoir-faire constant.


Mais cette année la pénurie de matière première menace la pérennité de l'entreprise. On le sait, l'anchois de méditerranée se fait rare depuis une dizaine d'années, mais désormais c'est en Argentine qu'il n'apparaît plus dans les filets. Cette baisse sensible de la production a de fâcheuses répercussions sur l'activité économique de Collioure qui s'est spécialisée depuis de nombreuses années dans le conditionnement des anchois. Ainsi la maison Roque, qui s'est taillée une réputation de qualité dans le commerce de l'anchois, vit des heures difficiles dans le petit port catalan.

mercredi, 19 novembre 2014

Des coupures d'électricité en hiver ?

Les deux rapports, la 16e édition annuelle de l’Observatoire européen des marchés de l’énergie publiée le 27 octobre par la société Capgemini et le Bilan 2014 publié en septembre par le Réseau de transport d’électricité (RTE), mettent en garde certains pays européens, dont la France, contre le risque de black-out électrique durant les prochains hivers. Notamment, dès l’hiver 2016-2017, en cas de pic de consommation, il pourrait manquer à la France environ 2000 méga-watts (MW), soit l’équivalent de la production de deux réacteurs nucléaires. Des coupures sont donc à craindre dont l’étendue et la durée dépendraient du manque net d’électricité mais aussi de son effet déstabilisateur sur l’ensemble de réseaux électriques interconnectés.

électricité,consommation,hiver,energie,énergies,énergies renouvelables


De fait, la distribution de l’électricité est problématique car elle ne peut pas être stockée. Elle doit donc être produite au moment où elle est nécessaire, grâce à des centrales très réactives. Comme un réseau électrique, national ou transnational, est constitué d’une multitude de producteurs et de consommateurs, le paramètre essentiel d’une bonne distribution est l’équilibre : à tout moment il faut injecter dans les réseaux assez d’électricité, sinon c’est le black-out, mais il ne faut pas en injecter trop, au risque de surcharger des réseaux parfois au bord de la vétusté (black-out également. Or selon les rapports de Capgemini et de RTE, le risque de manque s’est accru ces dernières années pour atteindre aujourd’hui un seuil critique. Le résultat d’une addition de multiples facteurs, comme l’augmentation constante de la consommation d’électricité (+1,2% par an) et la grand variabilité de la demande et des usages en pleine mutation à cause de la révolution numérique.

Pour en savoir plus : science-et-vie.com

dimanche, 16 novembre 2014

Préparer la COP 21

Préparer la Conférence mondiale Paris Climat 2015 :
Les Nations Unies organisent chaque année une « conférence des parties » sur les questions climatiques. La plus connue est celle de Kyoto (1997), nom du protocole signé par de nombreux pays sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les conférences les plus récentes furent celles de Copenhague, Doha et Varsovie en décembre 2013. Des représentants des Etats du monde entier y viennent pour négocier un accord. Sont aussi présents des représentants non étatiques, que l’on appelle la société civile : ONG, entreprises, villes et pouvoirs locaux, citoyens engagés.

cop21,changements climatiques,climat,paris,gaz à effets de serre,ong,énergies renouvelables,bâtiment


La France a été choisie pour organiser la Conférence qui se tiendra en décembre 2015, dite « COP21 ». Elle accueillera près de 50 000 acteurs et délégués internationaux. Ce sera une échéance importante car en 2015 devront être pris les engagements pour 2020 lorsque le protocole de Kyoto ne sera plus opérant. Au-delà de la négociation multilatérale à mener et réussir entre 194 pays, cette grande conférence Paris Climat 2015 sera une exceptionnelle opportunité de mettre en valeur toutes les solutions et initiatives mises en œuvre sur l’énergie, la mobilité, le bâtiment… en France et ailleurs, par les entreprises, comme par les institutions, les collectivités territoriales, les divers organismes et centres de recherche et d’innovation.

samedi, 15 novembre 2014

A l’origine, il n’y avait rien.

A l’origine, il n’y avait rien. Ni matière ni espace. Ni temps. Et puis, une étincelle a jailli. Extrêmement puissante, c’est elle qui a mis le feu engendrant ce que les scientifiques ont appelé le «Big Bang». C’était la création de l'univers, il y a 14 milliards d’années environ. Selon l’astrophysicien Francis Rocard, dix milliards d'années plus tard, le Soleil s’est formé, Jupiter aussi. La Terre, elle, s’est créée environ 20 à 30 millions d’années après. Ensuite, une perturbation a envoyé les comètes aux quatre coins de l’univers. Selon l'astrphysicien, on pense que ce sont elles qui en tombant sur la Terre ont ensemencé les océans.
astronomie,atmosphère,terre,planète,vie,biologie,espace
Le projet initial de la mission Rosetta consistait à ramener sur Terre un «échantillon cométaire». «Trop compliqué !» ont finalement tranché les scientifiques. «Les molécules qu'on souhaite analyser n'ont pas bougé depuis des milliards d'années. Nous n'aurions pas pu les faire revenir sur Terre sans les endommager lors du voyage. Du coup, les expériences menées n'auraient pas eu de sens», selon l'astrophysicien Francis Rocard. Le robot Philae a donc été équipé d'un concentré de technologie high-tech afin de réaliser les expériences in situ.


Source : la21e.20minutes.fr

vendredi, 14 novembre 2014

Un accord historique

Avant hier, le 12 novembre, en marge du sommet de coopération économique de l'Asie-Pacifique, ont annoncé qu'ils se fixaient des objectifs respectifs dans le but de limiter leurs émissions de gaz à effet de serre. A plus d'un an de la conférence de Paris sur le climat (COP 21), les Etats-Unis s'engagent à réduire leurs émissions de 26 à 28% en 2025 par rapport au niveau de 2005. La Chine entend atteindre le pic de ses émissions "autour de 2030" et augmenter la part des combustibles non fossiles à 20% de la consommation d'énergie primaire d'ici 2030.

chine,usa,climat,changements climatiques,environnement,gaz à effets de serre,co2,paris,cop21,histoire


Les présidents américains et chinois ont réaffirmé "l'importance de renforcer la coopération bilatérale sur le changement climatique et leur volonté de travailler ensemble, et avec d'autres pays, pour adopter un protocole, un autre instrument juridique ou une solution concertée ayant force de loi" lors du sommet de Paris. Les deux puissances représentent près de 45% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Un accord historique à quatorze mois de la COP 21. A la différence du sommet de Copenhague où les engagements étaient intervenus en dernière minute, à quatorze mois du sommet de Paris, trois acteurs majeurs des négociations jouent cartes sur table". les Etats Unis, la Chine et l'Union européenne qui s'est engagée fin octobre sur des objectifs climatiques à horizon 2030.

Source : actu-environnement.com

jeudi, 13 novembre 2014

Philae sur la comète

A 9h30 : à 510 millions de kilomètres de la Terre, la sonde spatiale Rosetta a largué, ce mercredi 12 novembre, le robot atterrisseur Philae, qu’elle transporte depuis 2004, sur la comète Churyumov-Gerasimenko ainsi baptisée en 1969, du nom de ses découvreurs ukrainiens, Churyumov-Gerasimenko. C'est une comète binaire, qui possède deux lobes et un noyau central. Elle mesure environ 4 kilomètres sur 3,5. Située dans l’orbite de Jupiter, elle tourne sur elle-même en 12,4 heures.
Sept heures de chute libre pour se poser tranquillement à la vitesse d’un mètre par seconde sur le «site J» qui a été retenu
à 18h04: Les harpons n'auraient pas fonctionné aussi bien que prévu sur le robot Philae. Les scientifiques vérifient l'arrimage du robot sur la comète Choury. En effet, Philae pèse 100 kg sur Terre, son poids est ramené à un gramme sur la comète, en raison de l'absence de gravité.

à 18h15: l'Agence spatiale européenne confirme que les harpons n'ont pas fonctionné comme prévu. Le robot Philae aurait rebondi plusieurs fois. Les experts tentent de comprendre pourquoi et surtout de savoir s'ils peuvent, une nouvelle fois, les déclencher afin que le robot s'ancre à la surface de la comète.



Rosetta: Philae s'est posé sur la comète... par 20Minutes

En sondant le sol de la comète grâce au robot Philae, les scientifiques espèrent retrouver les macromolécules de carbone qui ont «ensemencé» les océans de la Terre juste après la formation du sytème solaire. C’était il y a 4,6 milliards d’années...

Source : la21e.20minutes.fr

mercredi, 12 novembre 2014

Comment détecter le verglas sur la route ?

Comment détecter une dégradation météo qui risque de former du verglas ou de la neige sur une route ? Avec un appareillage compliqué fait de capteurs de température et d'humidité, d'ordinateurs et d'intelligence artificielle ? Trois lycéens, habitants d'une région montagneuse se sont attaqués à ce problème. Ces lycéens ont réalisé un dossier complet sur un nouveau principe de capteur adapté à un dispositif d'alarme automatique allumant un affichage sur le bord de la route. Le capteur lui-même est un petit volume d'eau rendue suffisamment conductrice d'électricité par l'ajout d'un sel. Un courant électrique la traverse. Quand elle gèle, le courant chute, ce qui est un signal de formation de glace. Le circuit électronique déclenche alors l'allumage du panneau lumineux.

météo,transport,sciences,neige,montagne,concours


Science Factor est une compétition où un groupe de lycéens ou collégiens, menés par une fille, doit concevoir un projet innovant, de nature scientifique ou technique. La quatrième édition a commencé et Futura-Sciences est partenaire et juré de cette promotion des sciences.
Dossier de candidature à remplir en ligne sur Facebook jusqu'au 31 décembre : www.facebook.com/sciencefactor, cibles : collégiens et lycéens (de la sixième à la terminale), agenda : jusqu'au 31 décembre 2014, appel à candidatures ; du 1er octobre au 4 janvier, votes des internautes sur Facebook, suivis de l'audition des finalistes par le jury et la remise du Prix Science Factor par Claudie Haigneré, lors de la Journée nationale Science Factor, le 4 février 2015.

Pour en savoir plus : futura-sciences.com

mardi, 11 novembre 2014

Marins, loups et gens de mer

Marin ou loup de mer : homme habile dans l'art de la navigation sur mer. Les Phéniciens étaient un peuple de marins.
Navigateur : personne chargée des tâches permettant de déterminer la position du bateau et la route à suivre ou tout marin voyageant en haute mer.
Marin ou homme de mer : personne employée professionnellement à la conduite et à l'entretien des navires de mer.
Marins du commerce, marins marchands : gens de mer
Matelot : homme d'équipage, terme est issu de la marine à voile, étymologiquement le matelot est l’homme du mât.

marin,mer,océan,pêche,navigation


Le marin rendu sauvage et peu sociable par son métier, vivant volontiers à l'écart des autres, a été désigné par le syntagme de vieux loup de mer au milieu du XVIIIe siècle (le dictionnaire de l'Académie française de 1832 donne d'ailleurs comme définition : « Marin à qui un séjour constant sur mer a fait perdre tout usage du monde »). Et puis, le marin qui, ayant réussi à devenir vieux, était obligatoirement devenu expérimenté, son côté sauvage et bourru a été en partie mis aux oubliettes, et la locution a fini par simplement désigner un marin aguerri.
Oh ! combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis ! Victor Hugo.


Source : expressio.fr


.

vendredi, 07 novembre 2014

Moins de lumière, moins de chlorophylle

Le changement de couleur des feuilles à l'automne est lié à la baisse de luminosité nécessaire à la photosynthèse. Durant ce processus, les feuilles se gorgent de chlorophylle, une substance qui leur donne une teinte verte et qui contribue à l’absorption des rayons.

automne,lumière,couleurs,biologie,arbres,soleil


À l'automne, le soleil est plus bas à l'horizon et le manque de lumière incite les arbres à se mettre en dormance pour l'hiver. Moins de lumière, donc moins de photosynthèse, et moins de chlorophylle dans les feuilles. Il se forme une sorte de bouchon à la base des feuilles, qui empêche la circulation de la chlorophylle. Les feuilles reprennent ainsi des teintes de rouge, de jaune et d'orangé. Plusieurs jours de grands vents détacheront les feuilles des branches et dénuderont les arbres.

source : meteomedia.fr

jeudi, 06 novembre 2014

Epargne solidaire pour la ferme de Serrabone

La collecte de promesse d'épargne solidaire pour la ferme de Serrabone , premier projet Terre de Liens dans les Pyrénées Orientales est lancée. 100 000 € en promesses d'épargne solidaire doivent être collectés jusqu'à janvier 2015. On peut suivre le montant de l'épargne déjà obtenu sur le site terredelienslr.fr. Tout soutien pour faire connaitre ce projet sera très utile. Merci.

pyrénées orientales,chevre,bio,agriculture biologique,épargne solidaire,solidarité,paysan,consommer autrement


La ferme de Serrabone est un élevage de chèvres rustiques dans un milieu exceptionnel 86 hectares de garrigue sur les pentes du Canigou. Transformation fromagère et vente en circuits courts sur les marchés de Bouleternère et de Thuir ainsi qu'à la Biocoop de Prades.Volonté de créer un collectif paysan et de diversifier les activités : arboriculture, plantes aromatiques, production de semences. En bio depuis 1986 et actuellement labellisée Nature et Progrés.

mercredi, 05 novembre 2014

D'Hourtin à Mimizan en canoé

Les courants et grands lacs landais permettent de relier Hourtin en Mimizan en canoé. On traverse successivement les lacs d'Hourtin (56,67km²) et de Lacanau (19,85km²), le bassin d'Arcachon (155km²), puis les lacs de Cazaux (55km²), petit Biscarosse (75ha), Parentis (35,4km²) et enfin Aureilhan (3,32km²). Tous ces vastes plans d'eau communiquent entre-eux par des canaux et courants sauvages qui rendent théoriquement possible le périple en canoë-kayak sur 150km.

sport,gironde,aquitaine,kayak,canoé,expédition,landes


Lire l'expédition sur lacdelacanau.com : Dimanche 30 juin 2013 après avoir terminé l'arrimage je quitte le port d'Hourtin en fin de journée et entame l'expé par une traversée du lac Est-Ouest. Pour éviter le balotage des lames bien formées je met le cap Nord-Ouest le nez dans le vent jusqu'à m'abriter au pied des dunes de l'autre rive. Le canoé s'est comporté comme un vrai baroudeur durant cette brève traversée mouvementée, ce qui m'assure que la répartition du poids est équilibrée.

sport,gironde,aquitaine,kayak,canoé,expédition,landes


A partir du pont du Pas du Bouc (appelé aussi pont de Lauros) il n'y a plus de portage en vue, et le canal que l'on nomme ici courant de Lège se transforme maintenant en une petite amazone sinueuse et sauvage. Le niveau d'eau suffisamment haut cette année permet de ne plus mettre pieds à terre, excepté sur un banc de pierres et d'alios. Le canoé, porté par le courant, glisse dans une ambiance presque subtropicale...

mardi, 04 novembre 2014

La maison forestière du Pas-du-Bouc

Vendredi dernier, la mairie du Porge avait organisé une cérémonie d'accueil pour Sébastien Spirkel, 36 ans, nouveau garde forestier qui remplace Jean-Paul Bernaud, candidat à la retraite. Après vingt-sept ans de service dans la forêt communale du Porge, le maire Jésus Veiga lui a remis la médaille de la Ville. Ses collègues disent de lui qu'il sent bon la résine. Venu des Pyrénées, Jean-Paul Bernaud était un montagnard dans l'âme. Il a tout découvert du milieu dunaire et de l'océan et subit un terrible baptême du feu avec le grand incendie de 1989 qui a ravagé 3 800 hectares de forêt. Il a supervisé le reboisement de 550 hectares de forêt communale.

gironde,aquitaine,foret,pin


Son successeur Sébastien Spirkel arrive avec femme et enfants dans la maison forestière du Pas-du-Bouc, ravi. « Les postes sur le littoral sont très demandés. J'ai une chance incroyable », dit-il. Venu de la forêt des Vosges, le changement s'annonce radical. Rappelons que la commune dispose de deux gardes forestiers : Jacques Devoti qui gère la forêt domaniale et la zone touristique du Gressier et Sébastien Spirkel qui va gérer la forêt communale ainsi qu'une réserve écologique près de Lacanau.

Source : article du 3 novembre 2014 dans Sud-Ouest

lundi, 03 novembre 2014

Balanes ou "rougnes" selon les Rétais

Les balanes sont des crustacés qui vivent collés à vie sur des éléments durs, au bon endroit pour trouver les meilleures conditions de température, nourriture, lumière, salinité. Chez les balanes, un mâle et une femelle donnent des cellules reproductrices.Celles-ci fusionnent pour donner des œufs qui se développent dans le corps des femelles, puis éclosent. Les larves se dispersent dans l’eau er à un moment donné elles se fixeront pour avoir une chance de survivre.

ile de ré,crustacés,biologie,pêche,mer,océan,charente maritime


Les larves vont venir se fixer au même endroit que les adultes qui ont réussi leur vie, car ces derniers libèrent dans l’eau une substance attractive que les jeunes vont percevoir et qui va les attirer vers le lieu d’émission c’est à dire là où les conditions de vie sont les meilleures. Les jeunes auront ainsi toutes leurs chances de bien se développer.


source : ile2re.info

samedi, 01 novembre 2014

La vie insulaire sur l'île de Ré en 1840

Employé des Douanes, Félix Sainton est en poste à Rivedoux en 1840 et il consigne l’observation de la population rétaise dans un petit cahier agrémenté de vigoureux dessins à la plume. Félix Sainton est un voisin et ami de jeunesse d’Eugène Fromentin, qui a appris le dessin avec le père de l’artiste. Il manifeste sa curiosité pour le mode de vie insulaire : cueillette du varech que les femmes effectuent troussées jusqu’à mi-cuisse et même plus haut, vêtements et coiffures qu’il juge étranges mais dont il retrace la provenance pour comprendre ce que révèlent ces chétives défroques prises au hasard chez quelques fripiers mal assortis comme ils sont presque tous dans l’île de Ré.

ile de ré,histoire,population,la rochelle,dessins,arts


Félix Sainton ajoute sur la toilette féminine : en voyant les femmes avec des jupons rouges, je me croyais autorisé à croire que c’était à Rochefort qu’elles s’étaient fait approvisionner de cet ajustement, au moment où l’on a donné des pantalons garance aux militaires et qu’on l’a ôté aux forçats. On m’a retiré de l’erreur profonde dans laquelle j’étais plongé ; on m‘a dit que ce drap rouge s’achetait à la pièce et que c’est la vraie mode du pays. Ces jupons sont toujours très courts afin de laisser voir des jambes couleur de pain d’épice, ce qui est encore la mode : et moi qui vous parle, et qui ne suivais guère les modes à La Rochelle, je possède une paire de pattes semblables; l’eau de mer, le soleil et les chagrins en sont la cause.

jeudi, 30 octobre 2014

A l'abri sous un parapluie invisible

Air Umbrella, le parapluie invisible, pourrait modifier notre comportement sous les averses. Air Umbrella protège de la pluie grâce à un bouclier invisible par la diffusion d'un flux d'air circulaire qui repousse les gouttes et nous maintient au sec. Air Umbrella a été mis au point par des ingénieurs chinois.

pluie,design,chine,inventions,ingénieurs,innovations,ville


Le plus petit modèle mesure une trentaine de centimètres et pèse 500 grammes. La batterie offre une autonomie d'environ 15 minutes pour le petit modèle et une demi heure pour le plus grand. On pourrait voir ce parapluie dans les rues à la fin de l'année 2015.


Pour en savoir plus, on peut consulter le site kickstarter.com