dimanche, 13 avril 2014

Ecolos et Internet

Récupérer l’énergie émise par les ordinateurs pour chauffer des locaux. L’idée n’est pas nouvelle : les datacenters appliquent déjà ce principe. Compte-tenu du volume de « baies » d’ordinateurs qu’ils gèrent, la gestion des flux d’airs chaud/froid est primordiale pour une meilleure répartition énergétique, et donc une économie (sur ce sujet précis, voir notre article Projet Marilyn, le premier data-center écologique haute densité au monde. La start-up Qarnot Computing mise sur la dispersion des calculateurs dans des « mini-centres de calcul » disséminés chez les particuliers, qui profitent en retour de la chaleur qui s’en dégage. Une idée brevetée depuis 2010 qui semble porter ses fruits : les locaux de la société en sont équipés, ainsi que certains de l’école Telecom Paris Tech. En chantier également 300 radiateurs en logements sociaux du côté de Balard à Paris.


Les Apprentis Z'écolos et Internet par Terraeconomica

Pour en savoir plus : webdeveloppementdurable.com

vendredi, 11 avril 2014

Médias et intelligence

Les nouveaux médias affectent-ils l'intelligence ? Pour de nombreux commentateurs, le diagnostic est inquiétant. d’après Nicolas Carr, Google nous rendrait idiots. La télévision serait pour le chercheur Michel Desmurget assimilable à une « lobotomie ». De l’autre côté, on trouve ceux pour qui non seulement les médias n’abaissent pas notre capacité intellectuelle, mais pourraient même l’augmenter.

intelligence,internet,médias,sciences humaines,téléphone,éducation,apprentissage


Paru dans un numéro de The Atlantic, l’article de Nicholas Carr résume l’ensemble des critiques faites au réseau Internet. En présentant l’information sous la forme d’un flux constant, Internet empêcherait la « lecture profonde », condition fondamentale de la « pensée profonde », incapables de se concentrer sur un texte. N. Carr est lui-même un internaute aguerri. Cette baisse de la concentration attribuée au Net, il affirme en avoir fait l’expérience : « Ces dernières années, j’ai eu la désagréable impression que quelqu’un, ou quelque chose, bricolait mon cerveau, en reconnectait les circuits neuronaux, reprogrammait ma mémoire (…). Auparavant, me plonger dans un livre ou dans un long article ne me posait aucun problème (…). Ce n’est plus que rarement le cas. Désormais, ma concentration commence à s’effilocher au bout de deux ou trois pages. Je m’agite, je perds le fil, je cherche autre chose à faire. » 
N. Carr est conscient que son argumentation est la même que celle qui fut déjà utilisée pour les mass media, le cinéma, voire l’imprimerie. Lui-même le reconnaît : « Dans le Phèdre de Platon, Socrate déplore le développement de l’écriture. Il avait peur que, comme les gens se reposaient de plus en plus sur les mots écrits comme un substitut à la connaissance qu’ils transportaient d’habitude dans leur tête, ils risquassent d’“arrêter de faire travailler leur mémoire et de devenir oublieux.” » À propos de l’imprimerie : « L’arrivée de l’imprimerie de Gutenberg, au XVe siècle, déclencha d'autres inquiétudes. L’humaniste italien Hieronimo Squarciafico s’inquiétait de ce que la facilité à obtenir des livres conduise à la paresse intellectuelle, rende les hommes “moins studieux et affaiblisse leur esprit.” »
 Peut-être qu’Internet offrira, à l’instar de l’écriture et de l’imprimerie, des bénéfices aujourd’hui insoupçonnés.

Source : scienceshumaines.com

mardi, 08 avril 2014

Effacement de consommation électrique

L'« effacement de consommation électrique » ou « lissage de la courbe de charge par le pilotage de la demande » consiste, en cas de déséquilibre offre/demande d'électricité à provisoirement réduire la consommation physique d'un site donné ou d'un groupe d'acteurs, l'effacement étant déclenché par une stimulation extérieure.

électricité,énergies renouvelables,consommer autrement,économie,éoliennes,solaire,industrie,internet


L'effacement peut constituer un substitut économique à l'installation de nouveaux moyens de production et une réponse a la difficulté de stocker de l'énergie pour l'utiliser plus tard, notamment afin de contribuer à l'équilibrage du réseau lors d'une baisse de production, d'une hausse de consommation, ou de compenser l'intermittence de la production à partir d'énergies renouvelables (solaire, éolien, etc.), sans sacrifier le confort des ménages et la production des entreprises. Par exemple, faire la lessive ou la vaisselle la nuit et l'extinction de 15 à 30 min du chauffage électrique dans un logement ou un bureau bien isolé ne modifie pas le confort des consommateurs. De même, l'arrêt d'un process industriel a un impact limité si l'usine peut continuer à fonctionner sur ses stocks intermédiaires. L'effacement est facilité par le développement des « réseaux intelligents » permis par les TICs, avec l'utilisation d'automates industriels ou de compteurs intelligents, dans une dynamique de type « troisième révolution industrielle ». La structure autrefois pyramidale et centralisée du système électrique tend à devenir plus horizontale et à donner aux consommateurs un rôle plus actif, tout en permettant un système plus efficient et sûr.

Source : wikipedia.org

Pour en savoir plus : actu-environnement.com

mardi, 11 février 2014

L'impact des loisirs

En 2008, l’enquête de la DEPP, Division Evaluation Prospective et Pilotage, chez des enfants de 11 ans, ne révélait pas d’impact des loisirs, mêmes fréquents sur les performances scolaires et cognitives. Mais depuis, les technologies du numérique ont explosé et envahi le quotidien. La DEPP a réalisé une nouvelle enquête en 2011 sur un large échantillon représentatif de 27 000 adolescents français (14 ans et demi) en classe de 3e de collège. De nombreux tests ont été utilisés : deux tests de lecture/compréhension, douze tests de maths, un test de mémoire, etc... Les analyses montrent qu’il n’y a pas de différences statistiquement significatives entre les résultats des garçons et ceux des filles. Au quotidien, les deux activités les plus fréquemment pratiquées par ces adolescents sont l’écoute des musiques actuelles (79 %) et téléphoner ou envoyer des SMS (78 %). Vient ensuite la communication par internet avec ses ami(e)s (73 %). La quatrième activité au dessus de 50 % est la navigation sur internet (61 %). Les autres loisirs concernent la téléréalité (42 %), la recherche d’infos people sur internet, les chansons et les films d’action/policier/fantastiques. Le premier loisir non virtuel, les activités sportives n’apparaissent qu’à une fréquence de 26 %.

éducation,loisirs,société,sciences sociales,mathématiques,internet,littérature,musique,technologies,numérique


Les résultats montrent clairement les loisirs positifs ou négatifs pour les performances cognitives scolaires. La lecture est la plus bénéfique, une pratique fréquente est favorable à tous les tests, notamment à la compréhension (+10%) et surtout à l’acquisition de connaissances (+20%). Les jeux vidéo n’ont pas d’influence, on ne remarque aucune amélioration pour le raisonnement, ce qui infirme l’hypothèse de transfert de la pratique des jeux vidéo sur l’intelligence fluide, comme l’ont supposé certains chercheurs. A l’inverse, jouer aux jeux vidéo (action, combat, plateforme) n’a pas non plus d’incidence négative. Téléphoner très souvent a une incidence mais faible, sauf pour l’acquisition des connaissances de ceux qui téléphonent ou envoient des SMS (-10 %). Mais c’est le visionnage très fréquent des programmes de téléréalité (et également les séries romantiques) qui a l’impact le plus négatif sur les performances cognitives et scolaires, de -11 % pour les maths à -16 % pour les connaissances.
L'influence de la pratique fréquente de certains loisirs n’est pas négligeable. Si on compare le visionnage de programme de téléréalité à la lecture de romans (policiers ou de littérature), la différence est de 35 % pour les connaissances scolaires (mémoire encyclopédique). La raison principale est la richesse de vocabulaire : 1000 mots dans des livres, 4000 dans les magazines scientifique, 900 dans les bandes dessinées, 600 dans les émissions populaires en prime time pour les adultes, 6000 dans un manuel de 6e et 24 000 dans un manuel de 3e.

Source : cahiers-pedagogiques.com

dimanche, 08 décembre 2013

L'obsolescence programmée des smartphones

Quand l'iPhone ou tout autre smartphone entretient l'obsolescence programmée, il devient l'iDiot.


En produisant trop rapidement des nouvelles générations de smartphones, les fabricants poussent à la surconsommation. C'est une réalité qui coûte cher à la fois au consommateur mais aussi pour l'environnement qui doit délivrer toujours plus de ressources pour des produits de plus en plus futiles mais aussi assimiler les déchets générés par les anciens modèles, pas si vieux que ça.

dimanche, 10 novembre 2013

2 Mooc de Cédric Villani

En 2014, des élèves et des étudiants de première et deuxième années de licence auront comme professeur Cédric Villani. Le spécialiste de l'analyse mathématique, médaillé Fields en 2010, a décidé de produire deux MOOC (Massive Open Online Courses) : le premier à destination des collégiens et lycées et le second "Nord-Sud" créé en collaboration avec des collègues sénégalais. Pour assurer le succès de France Université Numérique, Cédric Villani n’a qu’un seul mot d’ordre : "avancer résolument".


Un MOOC pour initier les lycéens et les... par fr-universite-numerique

lundi, 28 octobre 2013

Pister la chenille processionnaire

Des chercheurs de l’Inra ont utilisé pour la première fois les bases de données de Google Street View, accessibles librement sur Internet, pour cartographier la distribution géographique d’un insecte en expansion, la chenille processionnaire du pin.

inra,sciences,espèces invasives,chenille,pin,internet,google


La chenille processionnaire du pin est un insecte dont les larves consomment les aiguilles de différentes espèces de pins et de cèdres. Ces larves tissent des nids d’hiver en soie de couleur blanche, notamment dans les arbres situés le long des routes. Cette particularité rend l’utilisation de Google Street View très intéressante, car ce système donne accès à des vues panoramiques le long des routes, et permet d’identifier de nombreux détails. Les chercheurs ont délimité une aire d’observation qui recouvre une surface d’environ 47 000 km² de la région Centre et qui a été divisée en 183 « cellules d’échantillonnage » de 16x16 km. Les chercheurs ont vérifié que cette technique offre une fiabilité de l’ordre de 90 %.

Pour en savoir plus, on peut consulter le site de l'INRA

samedi, 26 octobre 2013

Grâce à la liberté des communications

« Grâce à la liberté des communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées. » Friedrich Nietzsche, Fragments posthumes, XIII-883 - La Volonté de puissance, IV, 76<./br>

philosophie,internet,sciences humaines,information,nietzsche,humanisme,livres


Extrait de l'article de Raphaël Enthoven sur le site lexpress.fr :
Les philosophes sont les contemporains de l'humanité, non d'une époque particulière : c'est étouffer une pensée (en croyant lui rendre hommage) que de la soumettre à l'air du temps... Tant que les hommes auront à mourir (et donc à chercher vainement le sens de leur vie), tant qu'ils vivront en meute sous le régime des lieux communs, tant qu'il sera pertinent d'être impertinent, Nietzsche sera "d'actualité". L'enjeu est d'être non pas à la mode, mais "intempestif", c'est-à-dire "d'élever quelqu'un au-dessus de la déficience du temps présent et d'enseigner de nouveau à être simple et honnête dans la pensée et dans la vie" [ibid], de réfléchir sur le devenir tout en échappant au flux, de penser le présent sans verser dans l'actualité, et de démocratiser la pensée sans la niveler par le bas. Si donc, d'aventure, l'oeuvre de Nietzsche croise notre époque, si certaines de ses prédictions sont avérées, si ses livres permettent de penser des problèmes comme l'euthanasie, le travail, la démocratie, la bêtise, le fanatisme ou encore la construction européenne, cela ne tient pas à l'époque elle-même, mais à la persistance, inépuisable, des questions qu'il agite.

vendredi, 25 octobre 2013

Transformer son blog en blook

Transformer son blog en blook (contraction de book et blog), grâce à la plateforme BlookUp qui permet d’imprimer le livre de son blog et de générer un e-book. Utilisable chez de nombreux hébergeurs de blogs dont Haut et Fort. Un blook est appelé Blouquin (contraction de blog et bouquin) en français, le mot désigne tout livre créé, imprimé à partir du contenu d’un blog. Il est aussi utilisé à l’inverse pour qualifier tout contenu de livre publié sur un blog sous la forme d’épisodes, d’un feuilleton. Un eblook est un livre électronique créé à partir de son blog et ce de manière automatique. Plus qu’un PDF ou un document Word, un eblook est optimisé pour une lecture sur tablette, smartphone ou écran.

internet,blog,éditions,livres,écrivain,littérature


Il suffit sur le site blookup.com de sélectionner la plateforme de son blog, de choisir les articles ou catégories d’articles qu'on souhaite imprimer, de mettre en page son livre à l’aide des options proposées, de créer la couverture en choisissant parmi les modèles proposés ou en l’important directement. Son blook est prêt, on peut alors l'acheter ou fixer un prix de vente pour le mettre en vente dans le blookshop. Une autre façon de partager son blog, de l'archiver, d'en proposer son contenu.

lundi, 21 octobre 2013

L’outil total qui modifie la pensée réfléchie

La station droite, la main, la parole : voilà, selon le paléoanthropologue André Leroi-Gourhan, les trois éléments à l’origine de l’humanité. Un singe se met debout, libère la face pour la parole et la main pour l’outil. Ce sont aussi les trois éléments constitutifs… du téléphone portable. Lorsque Martin Cooper, ingénieur chez Motorola, s’est levé de son bureau pour passer le premier coup de téléphone portable dans les rues de Manhattan, il n’imaginait pas qu’il mettait au monde un outil dont l’extension allait modifier notre condition. L’expansion du phénomène est aussi fulgurante que celle du premier outil.

homme,population,humanisme,sciences humaines,téléphones,téléphone,internet,outils,histoire


Selon un rapport publié à l’occasion du Congrès mondial de la téléphonie mobile, on comptait 2,3 milliards d’abonnés en 2008, 3,2 aujourd’hui et 4 milliards en 2018. Le volume des données qui transitent par mobile croît de 66 % par an, tandis que la vitesse des connexions va septupler d’ici à 2017. Dans le même temps, le mobile est devenu multifonctionnel, servant de carte de paiement, de billet de train, d’appareil photo… Selon la Banque mondiale, c’est l’outil « transformationnel » par excellence : vecteur, dans les pays en développement, de l’accès à l’information, à l’emploi, au commerce, à la participation citoyenne. L’Asie et l’Afrique sont d’ailleurs les deux continents où l’explosion est la plus fulgurante, alors que la progression ralentit en Europe et en Amérique du Nord. Dans Le Geste et la Parole (1964), Leroi-Gourhan se demandait déjà si, après l’invention de l’outil et de l’écriture, les « techniques audio­visuelles » n’allaient pas aussi modifier « le plus propre de l’homme : la pensée réfléchie ».

Article publié sur philomag.com

vendredi, 18 octobre 2013

Prix d’art contemporain online

L'édition 2013 d'Opline a débuté, les votes sont ouverts. Voter, partager, publier, pour que son artiste favori remporte le grand prix Opline. Pour cette 5ème année, OPLINE 2013 se déroule du 5 Octobre au 27 Novembre 2013.

internet,concours,web,arts,art,bordeaux


Nicolas Aiello : Mes dessins commencent toujours par une marche, l’observation d’un territoire dans la ville. J’y récolte des mots lus sur mon trajet (publicités, graffitti, signalétiques). Je les retranscris de manière systématique, en les entremêlant jusqu’à ce qu’ils perdent leurs sens et qu’ils deviennent une suite de boucles, de traits griffonnés. L’ensemble forme le paysage abstrait d’un territoire réel.

Pour voter, se connecter sur le site oplineprize.com

05:26 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : internet, concours, web, arts, art, bordeaux

mardi, 06 août 2013

Un appareil photo créé avec une imprimante 3D

« Open Reflex » est un projet open source créé par Leo Marius, étudiant français en Master Design à l’esadse de Saint-Etienne. Cet appareil photo APN Reflex 35mm fonctionne parfaitement, son boitier à été imprimé avec une imprimante 3D et assemblé en une heure. L’appareil est compatible avec n’importe quelle monture.

photos,photo,photographie,numérique,informatique,3d,internet


Exemple de photo prise avec cet appareil imprimé

photos,photo,photographie,numérique,informatique,3d,internet


Source : golem13.fr

lundi, 05 août 2013

faites-le vous-même, faites-le avec les autres

Do it yourself, do it with others : telle est la devise des Fab Labs, ou Fabrication Laboratories. Créés il y a une dizaine d’années au Massachusetts Institute of Technology (MIT) par Neil Gershenfeld, un professeur de physique qui proposait un cours de prototypage rapide intitulé «comment fabriquer (à peu près) n’importe quoi», les Fab Labs sont les ateliers de fabrication communautaires de l’ère numérique. Leur objectif ? Donner à ceux qui ne sont ni ingénieurs, les moyens de fabriquer toutes sortes d’objets manufacturés comme à l’usine. Et ce, en mettant gratuitement à leur disposition le savoir, les procédés et la technologie nécessaires. Les Fab Labs se sont mis en tête de transposer au vieux monde industriel la philosophie ouverte et collaborative du logiciel libre. Chris Anderson, ancien rédacteur en chef de Wired, la bible des technofans américains, voit en eux «la prochaine révolution industrielle», celle du XXIe siècle.

économie,sciences,éducation,internet,numérique


Marginal en France, le mouvement commence à essaimer : il existe déjà cinq Fab Labs dans l’Hexagone, et vingt-quatre autres se revendiquent comme tels sans avoir forcément reçu l’agrément du MIT ou l’avoir demandé. Les Fab Labs valorisent l’apprentissage par la pratique, alors que notre système scolaire a tendance à favoriser les savoirs théoriques. Des programmes comme FabLab@School introduisent cette vision de l’apprentissage au sein des écoles. On peut s’en servir aussi pour faire de la médiation scientifique, comme au centre de sciences de Grenoble.

Pour en savoir plus, on peut consulter le site de Libé

mardi, 18 juin 2013

Explorer les possibilités des calculateurs quantiques

Un calculateur quantique utilisant 512 qubits était en cours d’installation dans un laboratoire hébergé par le Ames Research Center de la Nasa et équiperait le Quantum Artificial Intelligence Lab de Google. En optant pour le D-Wave Two, la Nasa confirme qu’elle espère bien explorer les possibilités des calculateurs quantiques pour résoudre plus efficacement qu’avec des ordinateurs classiques divers problèmes, tels que le trafic aérien, la planification de missions ou d’autres relevant de la robotique et de la recherche d’exoplanètes. Pour sa part, Google compte sur le potentiel des calculateurs quantiques pour optimiser la recherche dans des bases de données, la reconnaissance vocale, mais surtout l'apprentissage automatique.


L’apprentissage automatique est l’un des champs d'étude de l'intelligence artificielle concerné par le développement, l'analyse et la mise en œuvre de méthodes automatisables qui permettent à une machine d'évoluer grâce à un processus d'apprentissage. On ne peut s’empêcher de penser que la fondation du Quantum Artificial Intelligence Lab par Google n’est pas sans relation avec son recrutement récent de Ray Kurzweil, expert du transhumanisme.

lundi, 20 mai 2013

Baisse historique aux USA

Pour la première fois aux Etats-Unis, la distance parcourue en voiture par personne et par an a enregistré une baisse de 7 % entre 2004 et 2012, pour atteindre 15 000 km, selon une étude publiée mardi par l’ONG US Public Interest Research Group. Cette baisse est encore plus marquée chez les jeunes, avec 23 % de kilomètres parcourus en moins en 2009 par rapport à 2001. Chez les 16-34 ans, le nombre de titulaires du permis de conduire est passé de 21 à 26 % entre 2000 et 2010. Dans le même temps, les Américains ont effectué 10 % de déplacements en transports en commun de plus en 2011 par rapport à 2005.

voiture,transport,amérique,ville,population,environnement,usa,internet


Selon ce rapport, les jeunes générations sont plus susceptibles de vouloir vivre dans des quartiers urbains et piétons. Mais celui-ci note aussi que l’usage d’Internet, avec la généralisation du télétravail et du shopping en ligne, a contribué à limiter le nombre de déplacements motorisés.

Source : directmatin.fr

jeudi, 16 mai 2013

Le mot de l'année 2013

À l’occasion du Festival du Mot, une liste de 12 mots sélectionnés par Alain Rey, Président d’honneur, est soumise au vote du Jury du Festival et au vote du Public, en association avec France Inter, TV5MONDE et 20 Minutes.

éducation,livres,festival,internet


On peut voter jusqu'au 20 mai, les résultats des votes seront dévoilés le 24 mai sur le site du Festival.

MENSONGE(S)
COMPÉTITIVITÉ
VOYEURISME
IMPACTER
TRAÇABILITÉ
TRANSPARENCE
FRAUDE
DÉFICIT
CAP
VISIBILITÉ
ANAPHORE
COUAC

Pour voter, on peut se connecter sur le site motdelannee.fr

mardi, 26 février 2013

Qwant, dira-t-on ?

Qwant.com, créé par une équipe française, est présenté par les médias comme le "Google killer". Le tout dernier-né des moteurs de recherche, en version bêta, dans 15 langues et 35 pays, détrônera-t-il le géant de Mountain View et ses 15 millions de requêtes par jour ? Google rassemble à lui seul en France près de 90 % des requêtes en ligne, loin devant Fr. ask.com, Bing.com, ou Voila.fr.

internet,recherche,éducation


"L'univers de la recherche sur le Net est figé depuis plus d'une dizaine d'années, expliquent les créateurs de Qwant, Jean-Manuel Rozan et Eric Léandri, à France24.com. Google n'indexe pour des raisons philosophiques et de politique commerciale que des pages web", ignorant l'émergence des réseaux sociaux. M. Rozan dit à 20minutes.fr vouloir "restaurer la liberté de tout voir en un clin d'oeil, avec une approche à la fois holistique et agnostique : on montre tout, et on n'a pas de préférence", tandis que M. Léandri indique à Atlantico. fr que "Google est le meilleur moteur quand vous savez déjà ce que vous voulez trouver. Qwant est un moteur de découverte, vous y trouvez des choses nouvelles".

Source : lemonde.fr

samedi, 23 février 2013

Petite Poucette symbolise la jeunesse

Selon Michel Serres, Petite Poucette symbolise la jeunesse qui manie ses doigts aussi vite qu’un pianiste virtuose mais sur des claviers de petites machines électroniques. Reliée au monde par Internet, cette génération se distingue des précédentes par le fait qu’elle est le résultat d’une véritable mutation et non pas d’une évolution traditionnelle à la Darwin. Cette mutation est due à l’espace gagné dans le cerveau grâce au stockage externe de la mémoire ainsi qu'au pouvoir de donner son avis sur tout par le biais des réseaux sociaux.

internet,savoir faire,sciences,philosophie,livres,darwin


Le savoir est maintenant disponible à toute heure du jour ou de la nuit. L'écoute se perd donc et le respect de celui qui détenait le savoir par la même occasion. Les notions de temps et d’espace ont aussi muté, qui ? attend encore une lettre postée par un correspondant, qui ? possède une seule adresse, physique, électronique, professionnelle, blog, twitte. Selon Michel Serres, la voix de chacun peut se faire entendre, une nouvelle société en découlera et le pouvoir ne sera plus pyramidal.

Michel Serres, philosophe et académicien, Petite Poucette, éditions Le Pommier 2012.

Source : universquantique.blogspot.fr

mercredi, 22 février 2012

Images satellites de Google Earth en Méditerranée

Evaluer les prises des pêcheries est toujours compliqué. Les institutions comme l’Agence des Nations Unies pour l’alimentation (FAO) dépendent des données déclarées par chaque pays. Trois chercheurs canadiens. Pablo Trujillo et ses collègues de l’Université de Colombie-Britannique à Vancouveront démontré que Google Earth fournit un nouvel outil d’évaluation et de surveillance, applicable à la pisciculture en mer Méditerranée.

pêche,poissons,web,internet,aquaculture,mer,méditerranée

Grâce aux images satellites disponibles sur Google Earth, les chercheurs ont pu compter les cages à poissons sur 91% des côtes méditerranéennes. Au total, ils ont recensé 248 cages pour les thons et près de 21000 pour les autres espèces cultivées. 49% se trouvent en Grèce, 31% en Turquie. Les chercheurs ont ensuite utilisé les données du secteur piscicole de chaque pays, ainsi que les contraintes géographiques, pour calculer la profondeur des cages. Pour calculer le volume produit, ils se sont basés sur divers facteurs, comme les taux de reproduction de chaque espèce ou la densité des cages.

Pour en savoir plus, on peut consulter le site sciencesetavenir.fr

mercredi, 02 novembre 2011

Gloria, premier réseau mondial de télescopes en ligne

Jusqu'à présent toute personne qui désirait admirer le ciel dans un télescope devait l'acheter et apprendre à s'en servir. On pouvait également participer à des observations collectives sous les étoiles. Cependant on peut avoir aussi envie d'observer des objets célestes visibles depuis l'autre hémisphère.

astronomie,espace,sciences,internet,informationmation

Dès l'an prochain la situation devrait s'améliorer avec la naissance du premier réseau mondial de télescopes robotisés en ligne. Connu sous le nom de Gloria (pour GLObal Robotic telescopes Intelligent Array for e-Science), ce projet européen prévoit de connecter sur trois ans 17 télescopes automatiques répartis sur la planète.

Depuis son ordinateur, on pourra contrôler ces télescopes à sa guise et on aura accès à un certain nombre de bases de données astronomiques.  Le temps de télescope attribué à chaque internaute sera calculé en fonction de la qualité de son projet astronomique, selon l'appréciation donnée par les autres membres du réseau.

On peut s'informer sur le site futura-sciences.com